CYBODEGA
Fanfare

 

Maison

Fanfares
Reportages
Partos
Albums
Sorties
Liens web
Rubriques
Vidéos
Discussion

Mise jour:
De temps en temps

E-Mail
des barmans
michoko

 
 
 

Extrait du journal intime de Léon Malaquais

 
 

 

Ces quelques feuillets, subrepticement empruntés au Maître par l'impressario de la fanfare, ont l'intérêt des préciser de quels souffles s'est nourrie l'inspiration malaquasienne, en quel creuset se sont modelées ses géniales conceptions et quel cadre journalier présida à leur éclosion:

8 MAI. - Boudu a la varicelle. Courageurement, ila participé à la répétition. Il a fait tellement corps avec son Hélicon que j'ai cru distinguer AUSSI des boutons sur le cuivre...

10 MAI. - L'improvisation ne réclame point de talent mais de l'alcool.

25 MAI. - Tournée de quinze jours sur la Côte d'Azur: les snobs commencent à goûter ma musique. Cela m'inquiète...

30 MAI. - Je demande à la Musique moins d'harmonie et plus de vitamines

2 JUIN. - La Musique est le résultat de la prise de conscience par un organisme vivant des bruits dont il est la cause. Lorsque cette prise de conscience est collective, ce phénomène devient symphonie.

1 JUILLET. - Que l'on ne dénature pas le sens de nos recherches et que l'on ne nous jette pas au visage la pierre d'achoppement de notre propre édifice musical. Ce que nous avons tenté, c'est une exploration de l'oreille interne et même de ce qui se trouve au delà. Et uniquement cela.

5 JUILLET. - Surpris ce matin Laridelle lisant en cachette un “ Solfège ” . L'ai sérieusement mis en garde contre ce genre de d'ouvrage qui gâtent l'instinct musical. L'ai sermoné jusqu'à ce qu'il reparte fier de ne pas savoir ses notes.

6 JUILLET. - A partir du moment où les sons deviennent des notes, la musique entre en décadence. Si l'on veut éviter que la Musique ne se fossilise, il faut organiser les bruits et non humaniser les notes...

 

[Haut de page]
Cybodega: la cyber-bodega des fanfares